lithographie
         

Aux deux techniques fondamentales sur bois et métal, est venu s’ajouter un troisième procédé « sur pierre » qui n’est pas une gravure au sens strict du mot, puisque la planche n’est travaillée ni en relief ni en creux : la lithographie. C’est pour cela que l’on devrait préférer le terme d’estampe à celui de gravure lorsque l’on ne précise pas la technique.
La lithographie n’a pas de technique spéciale ; sa technique s’offre d’elle-même à qui sait tenir un crayon. Le lithographe dessine au crayon gras sur une pierre calcaire à grain serré soumise ensuite à l’action d’une solution acidulée ; dès lors, cette pierre étant humectée, l’encre d’impression ne peut plus être retenue que là ou le crayon est passé. C’est le phénomène par lequel le gras et l’eau se repoussent mutuellement.

 
         
s